La greffe de cheveux

Les traitements médicamenteux contre la perte de cheveux ou une solution durable et peu contraignante : la greffe de cheveux

Il existe une multitude de traitements médicamenteux contre la perte de cheveux. Les plus efficaces (Minoxidil, Finastéride) sont d’une utilisation contraignante et peuvent aussi présenter des effets secondaires sérieux. Ces traitements sont donc de bons alliés mais souvent abandonnés sur la durée.

Une solution durable et peu contraignante est la greffe de cheveux. Elle se pratique sous anesthésie locale, et consiste en un prélèvement d’unités folliculaires (groupe de bulbes pileux, à la base des cheveux au sein du cuir chevelu) sur une zone bien pourvue (occipitale), et en une greffe de ces unités folliculaires sur les zones dépourvues.

Les quantités nécessaires peuvent aller de 300 greffons pour des petites alopécies jusqu’à 3000 pour les plus grandes. Dans ces derniers cas, la greffe peut se dérouler en deux séances, afin d’alléger les durées opératoires.

Techniques de prélèvements :

1-1 FUE (Follicular unit extraction) :

Il s’agit de la technique de référence. Elle permet d’éviter les cicatrices postérieures du cuir chevelu liées au prélèvement des bandelettes. En effet ces cicatrices sont cachées par les cheveux, mais le port des cheveux courts chez l’homme peut les mettre en évidence.
Le prélèvement se fait à l’aide de Punch de 0,8 à 1,2mm de diamètre, qui permettent un « carottage » des unités folliculaires. Les cicatrices sont alors minimes, quasi imperceptibles, même avec des cheveux courts.
Les unités folliculaires sont alors mises de côté, triées et comptées en attendant leur mise en place sur la zone receveuse.

1-2 FUT (Follicular unit ...) :

Il s’agit de la technique historique : prélèvement d’une bandelette de cheveux occipitale, qui est fermée par des points de suture. La bandelette est ensuite divisée en unités folliculaires, qui sont à leurs tours triées et comptées en attendant la greffe.
Cette technique a encore des indications chez la femme qui ne souhaite pas avoir de zone rasée à l’arrière de la tête après l’intervention.

1-3 FUL (..) :

C’est une technique de FUE utilisée pour prélever des cheveux longs, sans rasage. Cependant le cheveux est coupé lors du prélèvement. Le seul intérêt est donc l’absence de rasage de la zone donneuse, au prix d’un temps opératoire plus long.

Techniques de greffes :

2-1 implantation manuelle :

Après la phase de prélèvement, triage et comptage des greffons, ces derniers sont remis en place sur la zone receveuse qui a été préparée. Cette préparation consiste en des microperforations du cuir chevelu à l’aide d’une aiguille, afin de créer les trous qui accueillerons chaque greffons.

2-2 Implantation à l’aide d’implanteurs de CHOÏ :

Chaque greffon est chargé dans un implanteur de Choï. L’extrémité pointue de ce dernier permet en un geste de réaliser le puits qui va recevoir le greffon, et d’y positionner directement le greffon.
Ce gain de temps nécessite en contre-partie du personnel qualifié et rapide permettant la mise en place des greffons dans les implanteurs (ce qui est un geste minutieux).

Trüeb RM, de Viragh PA, and Swiss Trichology Study Group. Status of scalp hair and therapy of alopecia in men in Switzerland. Praxis (Bern 1994). 2001 ;90:241–248.

La greffe de cheveux -- notez cet article
0 vote


Coordonnées

Dr Benoit HENAULT
Immeuble L’Alphatis, Bâtiment B
55 Allée de l’Argentine
30900 NÎMES, FRANCE

Téléphone : 04.48.19.19.09
Mail : dr.b.henault@gmail.com


Près de la Polyclinique du grand sud à Nîmes, le cabinet vous accueille :
- du lundi au Jeudi de 8h30 à 12h00 et de 14h00 à 18h00,
- et le vendredi de 8h30 à 12h00