Gynécomastie

En bref

- Durée d’hospitalisation : Ambulatoire à 24 heures
- Durée d’intervention : 1 à 2 heures
- Durée de l’arrêt de travail : 1 à 3 semaines
- Prise en charge par l’assurance maladie : Oui

  • La Gynécomastie (PDF)
  • Définition de la gynécomastie

    La gynécomastie est l’augmentation de volume de la glande mammaire chez l’homme.
    Dans la grande majorité des cas, aucune cause n’est retrouvée. Elle peut cependant débuter à l’adolescence suites aux modifications hormonales de cette période, ou apparaître suite à la prise de certains traitements.
    Il existe également une « pseudogynécomastie », chez les hommes en surpoids, où la graisse s’accumule également au niveau des seins.

    La gynécomastie peut être asymétrique. Malgré cela, elle est responsable dans de nombreux cas de gêne psychologique.

    A qui s’adresse la cure de gynécomastie ?

    La cure de gynécomastie s’adresse à tous les hommes éprouvant une gêne psychologique avec une gynécomastie idiopathique, c’est à dire sans cause avérée.

    Pour cela un examen clinique spécifique, un bilan biologique et radiologique vous sera prescrit.
    En effet, une cause accessible à un traitement non chirurgical peut être trouvé à l’aide de ce bilan.

    La sécurité sociale prévoit une aide financière pour cette pathologie, sous la condition suivante :

    « Intervention réalisée après bilan endocrinien, après la puberté, pour gynécomastie accusée, pouvant poser un problème d’ordre sexuel ou psychologique (en particulier gynécomastie asymétrique, douloureuse, avec distension aréolaire) »

    Comment se déroule la cure de gynécomastie ?

    L’intervention se déroule sous anesthésie générale. Elle dure entre une et deux heures.
    En fonction de l’importance de la gynécomastie, l’excès de glande peut être traité par simple « liposuccion », ou une ouverture cutanée au bord inférieur de l’aréole peut également être réalisée afin de retirer une quantité plus importante de glande. Des drains peuvent être mis en place pour recueillir les éventuels saignements.

    Les suites opératoires ne sont pas particulièrement douloureuses. Les drains seront retirés et les pansements seront refaits le jour de la sortie de la clinique. Un vêtement compressif sera mis en place pour une durée de 3 à 4 semaines.

    Résultats avant après de la gynécomastie :

    Après l’intervention, des œdèmes sont présents. Il peut également y avoir des ecchymoses qui persisteront environ 3 semaines. Après ce délai, les résultats de l’intervention sont déjà bien appréciables. Cependant le résultat définitif sera apprécié à partir de 6 mois après l’intervention.

    Les cicatrices resteront rouges/rosées pour une période de 9 à 15 mois, avant de reprendre une couleur « chair ».

    Les complications de la cure de gynécomastie :

    Sans parler de complications, la cure de gynécomastie peut être source d’imperfections de résultat. Il peut s’agir de cicatrices trop visibles, de persistance d’une asymétrie entre les deux seins (pré-existante et pas toujours possible à corriger parfaitement), ou un aspect en creux de l’aréole.

    Ces imperfections sont dans la plupart des cas accessibles à une retouche chirurgicale, en général à prévoir après un délai de 12 mois, afin d’être certain que les cicatrices n’évolueront plus.

    Le risque de complications lors de la cure de gynécomastie est alors faible, et l’immense majorité des cures de gynécomasties se passent sans problème avec une grande satisfaction des patients. Cependant, même conduite avec compétence et vigilance, une intervention chirurgicale comporte toujours des risques.

    Les principales complications sont : l’hématome (le plus souvent lors d’une poussée de tension. Il est donc important de minimiser au maximum les efforts dans les jours suivant l’intervention), l’infection (souvent associée à des facteurs de risques tel que diabète ou tabac), le retard de cicatrisation (peut parfois être observé au niveau des aréoles ou à la jonction des cicatrices horizontale et verticale), et enfin une diminution de la sensibilité cutanée.

    Conclusion :

    Le traitement chirurgical de la gynécomastie présente relativement peu de risques comparé aux bénéfices qu’il peut apporter. Ce traitement est donc tout à fait envisageable lorsque un bilan négatif est réalisé, et lorsque la gynécomastie est responsable d’une gêne ou d’un complexe avéré.


    Coordonnées

    Dr Benoit HENAULT
    1 rue de l’écluse
    30900 NÎMES, FRANCE

    Téléphone : 04.48.19.19.09
    Mail : contact@henault-chirurgie-esthetique.fr


    Près des arènes de Nîmes, le cabinet vous accueille du lundi au jeudi de 8h30 à 12h00 et de 14h00 à 18h30
    le vendredi de 8h30 à 12h00